Le grand retour des plantes en décoration d’intérieur

retour des plantes vertes en deco interieure

Voilà déjà deux à trois ans que les plantes font un grand retour dans l’univers de la décoration intérieure. Une tendance qui s’est d’ailleurs accélérée avec l’expansion et l’avènement du télétravail ces presque deux dernières années.
Faut-il s’en plaindre ? Heureusement non, bien au contraire !
Car plus qu’une tendance déco, plus qu’un simple effet de mode, il s’agit là d’un vrai besoin pour beaucoup de personnes qui passent énormément de temps chez elles. Alors faire entre de la nature chez soi, pour améliorer son bien être tout comme sa déco intérieure, c’est tout simplement génial ! C’est un vrai combo gagnant. 

Les Plantes d’intérieur devenues des stars en décoration intérieur

Les plantes tropicales comme la Monstera Deliciosa (faux philodendron), les plantes plus courantes et grand public comme le Chlorophytum ou encore la Schlumbergera qu’on appelle le cactus de Noël, font partie des presque indispensables pour toute personne désireuse de verdir son logement. La plupart d’ailleurs, sont devenues très faciles à trouver dans le commerce. Que ce soit en jardinerie classique ou même dans des magasins de Bricolage (Leroy Merlin) ou encore des enseignes d’ameublement (IKEA). 

N’oublions pas également, de citer le grand retour des plantes grasses et diverses succulentes qui font depuis environ 2015, un vrai come back comme élément naturel de décoration. Cependant, la plupart d’entre sont originaires de zones chaudes du globe et ne sont hélas pas vouées à vivre en intérieur. Aussi, s’il en acquérir est purement une question « déco », il faudra compter avec une courte durabilité de ces plantes grasses. Et si on souhaite les faire « durer » et apprendre à bien les entretenir en les conservant à l’intérieur, il suffira par exemple pour des plantes grasses ne craignant pas l’ombre et les endroits peu lumineux. Comme l’haworthia. 

retour des plantes en deco interieure

Graphisme et couleur pour des plantes qui sortent de l’ordinaire 

Plus encore que des éléments décoratifs et naturels qu’on ajoutera chez soi, certaines plantes deviennent presque des Must Have pour certaines. C’est ainsi que le Pilea Peperomioides est depuis plus de six ans déjà, la plante à avoir ! Il en va de même pour l’Oxalis Triangularis Pourpre. Un trèfle à trois feuilles qui pourra vivre en intérieur ou en extérieur. Toujours parmi les plantes stars pour leur graphisme, on trouve la monstera Andansonii avec ses feuilles trouées. Ainsi que la Monstera Minima. 

OXALIS TRIANGULARIS POURPRE
Trèfles d’Oxalis Triangularis Pourpre

Des plantes purificatrices d’air ?

C’est devenu un vrai élément marketing, que d’indiquer lors de ventes de plantes, que certaines purifient l’air. Oui, c’est vrai, certaines purifient l’air. Autrement dit elles le dépolluent un soupçon. Mais c’est dans des mesures si minimes que non il n’est pas aujourd’hui envisageable de considérer que l’air d’un logement sera purifié juste en ayant trois plantes vertes en pot dans une pièce. Non, les plantes vertes ne dépolluent pas l’air chez vous. On peut d’ailleurs le lire sur le site 60 Millions de Consommateurs. Rien de tel que d’aérer cette même pièce pour en rendre l’air plus sain. 

Une décoration intérieure pleine de plantes

Alors faire entrer des plantes chez soi, qu’on soit en maison ou en appartement, c’est une très belle façon de faire entrer la Nature dans son logement. C’est agréable à voir, à vivre. Cela peut même faire du bien, car le fait de jardiner permet de s’évader du quotidien, de penser à autre chose. Cela ne purifiera pas l’air d’un logement comme on peut souvent le lire ou l’entendre. Mais ça apportera une touche naturelle déco non négligeable, en plus d’être bon pour le moral. 

Et pour des plantes en pleine forme qui vivront longtemps, il est conseillé de se renseigner sur les plantes qui supportent ou non les lieux peu lumineux, notamment si la lumière n’est pas légion chez soi. Ou encore quelles sont les plantes qui pardonnent les oublis d’apports en eau, si par exemple on est souvent absent(e) ou tout simplement parce qu’on risque de les oublier ! 

Évaluez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.