Les plantes d’intérieur ne dépolluent pas l’air

Plantes d'intérieur

On aimerait tous que ce soit vrai. Que ce soit la réalité et que ce soit efficace. Qu’une ou plusieurs plantes chez soi suffisent à rendre l’air plus sain et à le dépolluer. Mais non, même en ayant une pièce de 15 mètres carrés avec une cinquantaine de plantes d’intérieur dedans, vous n’aurez pas un air dépollué. Argument marketing donc des commerces qui proposent des plantes qui dépollueraient l’air plus que d’autres ? Pas forcément. 

Comment faire la part du vrai et du faux

Fions-nous à 60 millions de consommateurs qui annonçait la couleur en clair. Les plantes contribuent dans leur ensemble à filtrer l’air de certains éléments qu’il serait préférable de ne pas avoir dans l’air ambiant chez soi. Mais non, elles ne suffisent pas à elles seules à rendre l’air sain et non pollué. Elles ont en effet un effet filtrant, mais c’est si minime et infime que statistiquement, on ne peut donc pas avancer que les plantes d’intérieur dépolluent l’air intérieur. Sachant justement que cela est appuyé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). 

Une fois qu’on sait ça, il suffit simplement, quand on veut vraiment assainir l’air de son logement, d’adopter des gestes qui rendront mécaniquement l’air plus sain. Le meilleur geste étant en premier lieu, d’aérer par exemple son logement dès que c’est possible. 

Jeter et éliminer les plus gros polluants dans son intérieur

Les polluants intérieurs sont à vrai dire un peu partout. Cela peut être dans un vieux revêtement de sol. Dans une vieille peinture qui ne serait plus commercialisée ni aux normes aujourd’hui. Mais cela se passe le plus fréquemment via l’usage de produits ménagers et d’entretien contenant de nombreux produits chimiques aussi nocifs pour la santé que pour l’environnement. Même sans contact direct avec la peau ou les yeux. 

Alors en éliminant progressivement certains des principaux polluants sans forcément tout refaire chez soi (encore heureux), on peut déjà diminuer la pollution de l’air et la pollution ambiante. En optant par exemple pour des produits plus naturels même s’ils ne sont pas toujours parfaits. 

ouvrir ses fenêtres

Gestes et habitudes pour assainir l’air chez soi 

Aérer en ouvrant ses fenêtres

Ouvrez vos fenêtres dès que vous pouvez. Je n’indique pas ici que si vous habitez proche du périphérique parisien, l’air sera parfaitement sain, évidemment. Mais ouvrir les fenêtres permettra quoi qu’il arrive de renouveler l’air intérieur. 

Vous n’êtes pas obligé(e)s de le faire toutes les heures pendant trente minutes ni absolument tous les jours. Nous sommes nombreux à être absents de chez nous une bonne partie de la journée voire toute la journée. Mais ouvrir régulièrement et ce pendant ne serait-ce que plusieurs minutes permet également d’assainir l’air chez soi. 

Se référer aux sources officielles

Se documenter sur des sources fiables et officielles comme sur le site de l’ANSES. Où on peut par exemple lire que les appareils actuellement proposés sur le marché pour dépolluer ou filtrer l’air des logements, ne sont à ce jour pas contrôler et qu’aucune confirmation ou analyse scientifique ne prouvent qu’ils dépolluent et rendent l’air plus pur et sain. Tout comme on ignore aujourd’hui l’innocuité, à savoir si ces appareils et équipements, sont véritablement sans danger, à défaut peut-être, de ne pas être utiles. 

Évaluez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.