Pourquoi je ne prendrai plus d’appartement en rez-de-chaussée

Pour occuper depuis 12 ans environ un logement en étage mais aussi pour avoir à au moins 5 reprises vécu dans des logements en rez-de-chaussée, je sais désormais que je prendrai plus d’appartements en rez-de-chaussée. Oui, c’est un fait quasi statistique. Le rez-de-chaussée n’est pas populaire ni aimé. Parfois pour des raisons peu concrètes et qui relèvent surtout de la mauvaise réputation injustifiée. Quand d’autres fois, c’est pour des raisons claires, nettes et peu réjouissantes.

Alors oui, il est parfois du coup moins cher à la vente ou location. Mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Voici un début de réponse.

L’expérience de la vie en rez-de-chaussée

Vivre en rez-de-chaussée a divers avantages. C’est très pratique car cela vous épargne des frais relatifs à l’ascenseur. Par exemple. Que vous soyez locataire ou propriétaire. Pourtant, sur de nombreux autres aspects, c’est tout sauf avantageux. C’est même être soumis(e) a de nombreux désagréments.

Commençons par les aléas dans des immeubles classiques.

Remontée des eaux usées en rez-de-chaussée

En rez-de-chaussée, on est beaucoup moins à l’abri que les logements en étage, aux aléas très très problématiques des remontées d’eaux usées. Imaginez une saison de pluie bien généreuse. Un seul conduit bouché dans les sous-sol provoquera alors parfois une remontée d’eaux usées par les canalisations. Et les premiers logements qui prendront, ce seront les appartements en rez-de-chaussée. J’en ai fait les frais à deux reprises malheureusement dans le passé. Et qui dit eaux usées, désigne directement les odeurs qui vont avec. Il faudra tout nettoyer et parfois recourir à son assurance pour que des professionnels interviennent. On peut perdre beaucoup de ses affaires quand les eaux usées remontent sur plusieurs centimètres et s’invitent dans tous le logement. Si cela vous arrive, ne vous laissez pas dire qu’il s’agit d’événements exceptionnels. Réclamez vivement que les conduits soient vérifiés et réparés de manière à ce que cela n’arrive plus. Car seulement nettoyer ne règlera pas le risque que cela arrive à nouveau. Je le sais pour l’avoir vécu. Il faut que le nécessaire soit fait pour que les canalisations ne permettent pas aux eaux usées de remonter. Sans quoi, ce qui est passé par vos toilettes, votre douche ou baignoire une fois, pourra repasser. Cela m’est arrivé deux fois dans un logement en RDC occupé au moins 4 ans.

Les coups d’œil curieux même côté cour

Un rez-de-chaussée côté cour, puisque c’est souvent le nom qu’on leur donne, ont meilleure réputation que ceux sur rue. Pourtant, une cour sera elle aussi traversée parfois. Et avec ces visites, oui, on regardera aussi chez vous en rez-de-chaussée. Je le sais pour l’avoir vécu et à plusieurs reprises dans des appartements différents. Au début, on n’y prête pas attention. On se dit aussi qu’on s’habituera. Mais croyez-moi ou non, ce n’est pas agréable. Même si vous n’avez rien de précieux, rien à cacher etc… Pour des questions d’intimité et de vie personnelle chez soi, il est juste usant de surprendre des regards à travers les vitres de sa baie vitrée ou fenêtre.

Le pire c’est je crois, même quand les volets sont clos au trois quarts. Et que vous devinez un nez et un œil se glisser entre les deux volets. On pourrait imaginer qu’une personne cherche de l’aide ou une information. Mais sur des dizaines de regards curieux, seule une fois j’ai eu une demande d’aide. Pour ouvrir une porte du hall. Mettre des rideaux, je l’avais fait. Pensez-vous que cela dissuade les plus curieuses/curieux ? Je vous laisse deviner la réponse 😉

Alors non, je ne reprendrai pas un rez-de-chaussée rien que pour ça. J’en ai occupé au moins 5. Seule ou en famille. Et ces regards curieux, je n’en veux plus.

Le bruit et le dérangement direct

Il peut arriver qu’on passe peu de temps chez soi. Si par exemple comme ce fut mon cas plus jeune, on travaille beaucoup et on vit seule. Aussi, quand des nuisances sonores interviennent surtout en journée quand on est absente, pas de souci. Mais les nuisances sonores quand elles sont continues, ça peut très vite fatiguer. Il ne s’agit pas là de mon cas personnel mais du cas de proches qui m’ont partagé leur vécu.

Vivre dans un logement en rez-de-chaussée en face de la porte d’un vieil ascenseur ou d’un ascenseur mal entretenu, ça peut vite rendre dingue. Vous entendez à toute heure du jour ou de la nuit, la machine monter, descendre, s’arrêter. S’ouvrir se fermer.

Ce n’est que le cas du bruit d’un appareil. Citons aussi le bruit de tout ce qui est relatif à un rez-de-chaussée dont la porte est près de l’entrée ou du hall d’immeuble. Vous serez alors souvent celui ou celle chez qui on sonne à l’interphone car un(e) voisin(e) a encore oublié son badge d’immeuble. Celle à qui on demande si un colis n’a pas été déposé par hasard car peut-être que le facteur croit que vous êtes concierge….

Le logement qui voit tout tomber

Voici un désagrément dont on ne parle jamais ou bien trop peu quand on vit en RDC, à savoir le fameux rez-de-chaussée. Que vous ayez ou non une cour, une courette, une petite terrasse ou quoi que ce soit devant votre logement, vous remarquerez que dès qu’il y a des logements au dessus, c’est fou ce qui peut tomber par des fenêtres. Mégots de cigarettes et autres. Papier d’emballage alimentaire ou non, en tout genre. Miettes de la nappes des voisins. Parfois des textiles qui étaient sûrement mis à sécher et qui sont tombés à cause d’un coup de vent. Ou par mégarde… Bref, vous êtes celle ou celui qui vit en rez-de-chaussée et vous êtes ainsi soumis à la loi de la gravité, ce qui ne vole pas, tombe. Et quand on est en RDC, c’est donc devant chez vous. Devant votre fenêtre, votre baie vitrée ou votre porte d’entrée. Réjouissant non ?

Je ne m’étendrai pas plus aujourd’hui sur ce qui peut réellement dissuader de prendre un logement en RDC. Pour ma part, j’en aurai fait l’expérience plusieurs fois. Et cela s’est majoritairement plutôt bien passé. Sauf bien sûr le fait d’avoir été cambriolée une fois.

Mais pour connaître aussi la vie en étage, je trouve que tout de même, c’est beaucoup plus avantageux que d’être en rez-de-chaussée.

 

Exitlude
Exitlude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *