Déménager pour se sentir bien chez soi

Se sentir bien chez soi. C’est cette envie très forte qui fut à l’origine de l’ouverture de ce site internet. Des nombreuses solutions existent pour se sentir bien ou mieux chez soi. Toutefois, il faut bien admettre que dans des cas particuliers, pour se sentir mieux ou bien dans son logement, alors il devient important voire même indispensable de déménager. Que ce soit à cause par exemple du mauvais état général d’un appartement en location peu entretenu. Tout comme cela pourrait être le cas d’une maison qui est trop soumise à des nuisances diverses. Via du bruit direct émanant du voisinage ou bien à cause des frais engendrés par un logement trop grand pour un couple ou une personne seule. Bien entendu, les dépenses en termes de logement qui seraient d’ailleurs la première source de dépense des français, sont souvent du raison pour laquelle certaint(e)s décident de déménager et de changer de logement.

Dans mon cas, les raisons de déménagements vécus au fil des années furent diverses. Pourtant, je ne regrette pas d’avoir changé de logement. Voici des raisons et situations vécues qui furent déclencheurs de déménagement.

Le cambriolage

Parmi les raisons qui me firent déménager d’un logement relativement agréable que je louais il y a une douzaine d’années, il y a eu un cambriolage. Je ne l’avais jamais vécu avant cet événement. Et j’espère ne pas le revivre. En l’occurrence, alors que je me sentais plutôt bien dans ce logement que j’occupais alors depuis environ six mois, alors que je suis rentrée chez moi un matin, j’ai découvert combien découvrir que son logement a été cambriolé peut être violent. Sur le coup mais aussi sur la durée. Après cet événement, je ne me suis plus sentie bien dans cet appartement. Il n’avait pas été dégradé. Mais je ne me sentais plus assez en sécurité. Je n’avais pas envie d’investir dans du mobilier alors que quelques jours avant le cambriolage, je cherchais encore à mieux me meubler. Après quelques mois de recherches, je trouvais heureusement une location dans laquelle je suis toujours aujourd’hui (et dont nous sommes devenus propriétaires quelques années plus tard. C’est donc cet événement qui aura déclenché un mal être dans ce logement et non le logement lui-même. Et c’est déménager qui aura permis de me sentir mieux et tourner la page sur un épisode que je ne souhaite à personne.

Le mauvais état général d’un appartement

On peut souvent lire et entendre que les locataires ont beaucoup de droits. Pourtant, après de nombreuses années d’expérience en location, je peux pourtant bien indiquer qu’il arrive que bien qu’un(e) locataire tente de faire jouer ses droits de manière aussi justifiée que correcte, il arrive que derrière, cela ne suive pas. Par ailleurs, on ne peut pas toujours incriminer un propriétaire ou bailleur. C’est parfois un immeuble et des problèmes purement matériels qui peuvent rendre un logement très bien de prime abord, dans un état progressivement lamentable par la suite.

Toujours est-il que le mauvais état général d’un logement peut très vite devenir problématique et difficile à vivre. Prenons le cas des moyens de se chauffer qui tombent en panne. Il aura fallu des semaines quand cela m’est arrivé, pour que le bailleur de l’époque réagisse et fasse intervenir une entreprise pour qu’enfin le moyen de chauffage unique qui ne fonctionnait pas, soit changé. Hélas, cela se passait en plein hiver et alors qu’il faisait environ zéro degrés dehors. Un logement ayant tendance à être très humide, qui est mal isolé dans un immeuble des années 30, ce n’est pas le meilleur plan quand le seul convecteur qui chauffe un appartement vous lâche. Bref, ce fut alors à ce moment-là un vrai cercle vicieux qui touchait aussi d’autres personnes vivant dans l’immeuble. Je suis partie de ce logement peu après, ayant par chance trouvé un appartement beaucoup plus récent. Et sain !

couleurs deco dans le salon

Le rez-de-chaussée

J’ai beaucoup connu la vie en rez-de-chaussée. Que ce soit en famille quand j’étais enfant ou même par la suite. Et c’est parce que justement, nous n’avions alors rien vécu de la mauvaise réputation du rez-de-chaussée quand j’étais enfant, que je n’ai pas eu de problèmes quand il s’est agi de louer des appartements qui étaient en rez-de-chaussée. Pourtant, à deux reprises dans deux logements différents, je dois bien reconnaître qu’aujourd’hui, s’il le fallait, je préférerai ne pas à nouveau occuper un logement en RDC.

En l’occurrence et très concrètement, j’ai connu dans un logement en rez-de-chaussée les eaux usées qui remontent dans le premier niveau au dessus du sous-sol, à savoir les appartements en RDC. Une canalisation bouchée et ce sont dans ces cas-là, toutes les eaux usées des occupants du rez-de-chaussée et les voisins du dessus qui remontent chez vous par les tuyaux. C’est ainsi qu’un matin, en rentrant chez moi après avoir passé Noël chez des proches, que j’ai retrouvé le sol de tout mon logement, recouvert d’environ 5 centimètres d’eaux usées. Les eaux sales étaient remontées par les toilettes et la baignoire. Cela est arrivé à nouveau par la suite, bien que j’avais prévenu le bailleur… J’ai d’ailleurs souvent entendu depuis autour de moi que c’était hélas courant.

Enfin, le cambriolage vécu fut aussi connu dans un logement en rez-de-chaussée. Même si j’ai appris par la suite que le logement au premier étage dans cette résidence avait été cambriolé un an avant, je crois que cela fut l’expérience de trop pour me convaincre que je retenterai pas le rez-de-chaussée si j’avais le choix.

Les nuisances

Oui, des nuisances diverses peuvent aussi réellement être lourdes au quotidien. Que ce soit un voisin qui vit la nuit. Qui en a bien entendu toute la liberté, mais qui est relativement maladroit et fait tomber hélas des objets très lourds et bruyants même après minuit. Les travaux peuvent aussi être compliqué pour les personnes qui passent beaucoup de temps à leur domicile. Qu’il s’agisse de travaux dans le quartier ou dans l’immeuble. Les nuisances peuvent aussi être relatives au quartier comme avec des usines proches. Pour certaines personnes, vivre à proximité d’écoles peut d’ailleurs être complexe quand ce sont des écoles maternelles ou primaires. Dont on sait qu’elles peuvent être bruyantes. Tout cela, peut parfois pousser à déménager. Nuisances sonores ou nuisances dans le quartier où on vit.

N’oublions pas que parfois, c’est parce qu’un logement devient trop cher à louer ou même à rembourser dans le cadre d’un achat avec emprunt, partir quittant la location pour moins chère ou en vendant, peut aussi devenir plus facile à vivre. Pouvoir diminuer les dépenses liées au logement est le lot de beaucoup ou que beaucoup aimeraient pouvoir faire. Et cela permet que ça arrive, de dormir en se sentant moins pris à la gorge au niveau financier.

Et même si déménager est parfois le parcours du combattant, cela peut réellement être le moyen d’enfin se sentir mieux ensuite. Et mieux encore, d’à nouveau se sentir bien. Chez soi. Dans un nouveau logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *