Quand la pandémie déclenche des envies de réaménagements intérieurs

Une décoration intérieure pleine de plantes

Ce serait désormais reconnu statistiquement. La pandémie ou plutôt, les différents confinements survenus, seraient à l’origine d’une claire volonté chez beaucoup de personnes, de revoir la façon dont leur intérieur est conçu. Logique puisque nous sommes si nombreux à être restés chez nous, dans des logements parfois petits et que nous avions avons passé beaucoup de temps. Beaucoup plus de temps en tout cas que par le passé. 

Alors puisque nous avons passé beaucoup de temps chez nous, enfermé(e)s, nous avons probablement apprécié notre intérieur pour certaines raisons. Tandis qu’en parallèle, on aura aussi pu déploré d’autres aspects de nos logements. 

Confinement et bricolage

Je me souviens de ces reportages à la télévision pendant le premier confinement au printemps 2020. Les enseignes de bricolage ne pouvaient recevoir des clients en magasin pour certains, mais livraient pour quelques uns et proposaient du clic and collect. Et c’était alors la ruée pour certains clients qui faute de pouvoir travailler ou par exemple parce qu’à la retraite, venaient faire le plein de matériel pour faire des travaux dans leur habitat. 

Ce n’était donc pas une légende alors. Et ça ne l’est toujours pas aujourd’hui. Beaucoup veulent simplement être au mieux chez eux, dans ce qui est devenu par période, le repère, le point d’ancrage. Le seul lieu où beaucoup ont passé leur temps et confinement. 

Mieux être chez soi

Peu importe la taille de son logement. Beaucoup ont souhaité et souhaitent encore, rendre leur logement plus agréable, plus fonctionnel. Parfois aussi, il s’agissait et s’agit encore de rénover et donner un coup de neuf à son chez soi. Un réflexe naturel quand on sait que même quand il n’y a pas de confinement, des contraintes sanitaires peuvent également nous pousser à rester chez nous. Comme dans le cas de nombreuses personnes qui ont connu et connaissent aujourd’hui, le télétravail continu et/ou élargi. 

Alors vouloir se sentir mieux chez soi, ou au moins s’y sentir bien, c’est naturel. C’est même plutôt sain quand on sait que beaucoup ont sauté le pas en partant de leur logement pour en trouver un autre, ailleurs que dans les grandes villes. Avec idéalement, un peu de vert comme un peu de jardin. Nombreux sont ceux qui d’ailleurs, ont fait le choix quand ils le pouvaient, en fonction de leur budget, vie familiale et/ou vie professionnelle, de quitter un appartement pour une maison. Loin des zones très urbanisées. En province notamment. 

Mieux être chez soi, c’était déjà un sujet d’actualité il y a plus de deux ans. Mais cela a été très clairement exacerbé par la situation sanitaire. En France, en Europe et plus largement dans le monde. 

Pour notre cas personnel, nous n’avons pas changé de logement et n’en changeront pas. Cependant oui, nous avons mené à bien certains petits changements, sans gros budgets ni travaux. Mais des changements qui nous rendent la vie plus douce. Qui rendent notre appartement plus fonctionnel, plus agréable encore. Parce qu’on sait désormais qu’on y a passé beaucoup de temps malgré nous mais que cela pourra survenir à nouveau. Ce que bien entendu, nous n’espérons pas. Mais nous avons fait en sorte que quoi qu’il arrive, notre chez nous est un endroit agréable où nous pouvons passer du temps et travailler à distance, sans nous sentir enfermés et parfois, moins à l’aise que de coutume. 

 

Évaluez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.