Comment s’organiser pour trier chez soi

trier des placards

Trier des affaires dans des placards, des jouets dans des coffres ou caisses, trier des livres ou mêmes de vieux albums photos, ce n’est jamais tout à fait une partie de plaisir. Cela ne dérange pas certain(e)s, quand pour d’autres, rien que d’y penser, ça donne surtout envie d’aller faire un tour ! 

Pourtant trier chez soi a de nombreuses vertus. Cela permet de faire de la place et de ne garder que ce qu’on souhaite vraiment garder (que ce soit par affection, valeur sentimentale ou utilité). Cela permet de donner ou vendre ce qu’on n’utilise plus et de se faire quelques euros en vendant. Bref. Trier a du bon. Et même si c’est un peu ingrat, il existe des astuces testées par mes soins pour s’en sortir. Par étapes

Trier et ranger par étapes

S’il est une chose certaine, c’est que nous n’avons pas toujours le temps suffisant pour se mettre à ranger. Ou alors, pas forcément l’envie de trier et ranger. Donc pour s’organiser et finir par effectuer ce tri, il convient d’y aller par étapes. Cela peut déjà se définir par des étapes temporelles ainsi que des espaces définis à trier. 

Définir des plages de temps pour le tri

D’abord, choisissez des journées où vous aurez du temps. Un tri peut être rapide, mais il peut aussi parfois, prendre du temps. Tout dépend de ce que vous comptez trier. S’il y a beaucoup d’objets très personnels et auxquels vous portez de l’affection, comme de vieux albums photos ou cahiers d’école, il est probable que vous ayez envie de les ouvrir et les parcourir. Auquel cas, l’heure réservée au tri pourra s’étendre.

Définir des espaces à trier

Si vous souhaitez trier un tiroir et seulement un tiroir parce que vous avez peu de temps, alors faîtes-le. Peu importe que ce soit le seul élément qui fasse l’objet d’un tri le jour où vous vous y mettez. Ce sera fait et vous vous sentirez soulagé(e)s et satisfait(e)s que ce soit fait. 

Prioriser les espaces à trier

Prioriser les espace à trier en pensant à l’usage quotidien

Souvent, dans un logement, on sait très vite quels sont les espaces stratégiques à trier. Si quand vous souhaitez ranger du linge propre dans votre armoire/placard, vous devez forcer pour faire de la place juste pour y mettre un t-shirt, c’est qu’il faut faire du tri. Idem quand les jouets du petit dernier ne rentrent plus dans les caisses de jouets ou dans les tiroirs de rangement et que tout le reste est déjà plein. Il faut faire du tri

Alors il convient de prioriser ce qui est le plus important au quotidien. Trier l’espace de rangement pour les vêtements ? Trier les jouets pour réussir à tout ranger ? Définissez vos propres priorités, qui seront évidemment différentes d’une personne à l’autre, d’un logement à l’autre, d’une famille et d’un foyer à l’autre. 

L’objectif est le suivant : En triant et en faisant de la place dans des espaces utilisés au quotidien voire plusieurs fois par jours, ce rangement/ce tri seront encore plus agréables pour vous (et vos proches) dans l’immédiat. Rapidement.

Exemple : Si les jouets traînent par terre par manque de place et que vous vous faîtes mal en marchant dessus ou que votre enfant a déjà chuté en marchant sur un jouet, il est évident qu’il faudra ranger rapidement. Un vêtement pourra attendre. C’est un arbitrage simple. 

Comment trier pour ne pas forcément tout garder ?

J’ai remarqué que selon les cas et les urgences (par exemple, en cas de déménagement imminent), on pouvait procéder de deux façons. 

Quand il n’y a aucune urgence à trier

Quand il n’y a pas d’urgence, on peut se laisser le temps de décider si oui ou non on gardera ou pas certaines affaires. Auquel cas, voici la marche à suivre : 

Sortez devant vous trois boîtes ou trois cartons

Dans le premier, vous mettrez ce qui selon vous, peut être jeté. Dans le second, ce que vous êtes sûr(e)s de vouloir garder (à tout prix). Dans la troisième, ce pour quoi vous avez un doute. 

Sortez le tiroir à trier et commencer à sortir ce qu’il y a dans le tiroir. S’il contient de stylos (par exemple), testez les stylos. Tous ceux qui ne fonctionnent plus iront logiquement dans la boîte poubelle (ou sac poubelle). Ceux qui fonctionnent encore mais que vous n’êtes pas certain(e)s de vouloir garder iront dans la boîte « on verra ». Tandis que les stylos que vous aimez beaucoup et qui fonctionnent encore iront dans la boîte : On garde. 

Il convient de faire la même chose avec toutes ses affaires. Pour les vêtements, c’est plus ou moins idem. Le vêtement est troué ? Abîmé ? Définitivement tâché ? Usé ? On ne pourra donc pas le donner dans cet état. Direction la poubelle. Un vêtement ne vous pas plus car trop petit, trop grand ou ne vous plaît plus du tout ? On le met dans la boîte « on verra », qu’on appellerait ici plutôt : »à donner ou à vendre« . Enfin, les vêtements que vous adorez et/ou que vous portez souvent, évidemment, ils retourneront ensuite dans l’espace dédié à vos vêtements. 

Donner ou vendre ?

Là encore, c’est un choix purement personnel. Si vous manquez déjà de temps pour trier, alors sachez que vendre peut également prendre du temps. Il faudra prendre des photos, décrire les affaires concernées sur un site ou une application de vente entre particuliers. Puis s’occuper d’envoyer les affaires vendues (soit en préparant et envoyant le colis ou en vendant le produit en mains propres). 

Donner paraît en effet plus simple. On remplit des sacs ou cartons, on cherche puis on contacte une ou plusieurs associations. Et soit l’association se déplace pour venir récupérer les dons, soit on les dépose dans un lieu de recueil de dons. 

N’hésitez pas à vous renseigner autour de vous. Et si vous avez des affaires neuves et que vous auriez par exemple besoin de renouveler votre garde robe ou celle de votre enfant, n’hésitez pas à vendre en seconde main. C’est écologique et permet de gagner de l’argent en contrepartie. 

Quand le tri doit être effectué rapidement

Si vous accueillez prochainement un enfant ou que par exemple, vous déménagez et que vous devez faire du tri assez rapidement, alors le tri peut être beaucoup plus « industriel ». On prendra deux boîtes ou cartons. 

Dans le premier, on mettra tout ce qu’on prendra dans son nouveau logement. Dans le second, tout ce qu’on ne prendra pas. C’est très binaire mais très efficace. 

Dans le premier, on mettra tout ce qu’on prendra dans son nouveau logement. Dans le second, tout ce qu’on ne prendra pas. C’est très binaire mais très efficace. 

Au début, il n’est pas exclu que ça puisse paraître cornélien. Il y a de vieux bibelots qu’on ne sort jamais d’un placard et qu’on ne voit jamais, mais qu’on ne se voit pas donner ou jeter ou vendre, parce qu’ils ont une valeur sentimentale. Là, c’est un choix personnel qui ne dépendra que de vous. Si cela vous coûte de vous en séparer, alors pour ne pas avoir de regrets si vous n’êtes pas sûr(e)s de vous, embarquez l’objet.


Vous l’aurez compris, s’organiser est possible. Cela rendra votre tri plus serein. Plus simple. Même les logements qui ont l’air les plus rangés contiennent des placards où on peut trouver du bazar. Des affaires inutilisées depuis longtemps. C’est le lot commun 🙂 ! 

Comment s’organiser pour trier chez soi

Évaluez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.