Multipliez vos plantes sans dépenser un seul euro !

Se sentir bien chez soi, ça passe aussi par l’ajout de plantes et donc de nature. Mettre du vert dans son intérieur a de nombreuses vertus. Pour certain(e)s, ce sera apaisant. Pour d’autres, c’est une façon de s’adonner à une passion pour les végétaux. Cependant, il faut bien reconnaître que des types de plantes peuvent être chers dans le commerce, qu’on aille en jardinerie ou encore chez son fleuriste de quartier. 

Alors pour éviter de dépenser de l’argent pour des plantes alors qu’on en a déjà chez soi qu’on adore, pourquoi ne pas les multiplier sans dépenser un seul euro ? Comment faire ce qu’on appelle communément des boutures et avoir encore plus de belles plantes chez soi ? Et mieux encore, comment multiplier des plantes pour pouvoir les offrir et faire plaisir à des personnes proches comme des ami(e)s, de la famille ou encore des collègues de travail ? 

Voici la réponse ! 

Multiplier ses plantes grasses et succulentes avec des boutures de feuilles et tiges

La façon de multiplier une plante la plus satisfaisante autant qu’elle est elle sûrement la plus surprenante est la multiplication de plantes grasses avec des feuilles. Comment ça marche ?

Retirez délicatement une feuille de votre echeveria ou de votre arbre de jade. Laissez sécher la petite plaie de coupe plusieurs jours. Posez simplement la feuille sur de la terre sèche. Puis patientez. La patience pour ce type de bouturage de plantes grasses est la clé. Au bout de quelques jours à quelques semaines, vous verrez probablement des petites racines apparaître. Et si tout va bien et que la feuille est en forme, vous verrez peut-être ensuite des toutes petites nouvelles feuilles émerger ! Jusqu’à obtenir ce qui suit en photo : 

bouture de feuille de plante grasse

Bien entendu vous pouvez tenter l’aventure avec plusieurs feuilles d’une plante mère (la plante initiale sur laquelle vous prélevez des feuilles à bouturer). 

Les boutures de feuilles de plantes grasses et succulentes fonctionnent plus facilement selon les plantes. Les echeveria sont particulièrement propices à ce type de propagation de feuilles de plantes grasses. Idem pour le pachyphytum ou encore le graptopetalum. La sedeveria est également une bonne élue. 

Notez que les boutures par tiges de plantes grasses sont presque plus simples encore à faire que les boutures de feuilles de succulentes. La plante aura plus de ressources pour redémarrer. 

En quoi tout ça consiste-t-il ? Via la nouvelle feuille, vous allez permettre à nouvelle plante fille de pousser. Elle ressemblera donc très fortement à la plante sur laquelle vous avez prélevé une ou plusieurs feuilles. Pour démarrer, la bouture va se nourrir de l’humidité de la terre et en partie de la feuille posée sur le substrat. 

Voici un moyen parfait d’apprendre des petites choses sur la nature et les plantes aux jeunes enfants. Même si la méthode de la bouture de feuilles peut prendre du temps (plusieurs semaines ou mois, selon la saison en cours). Aussi, ce sera toujours beaucoup plus long que mettre des graines de haricots verts en terre ! 

Vous l’aurez sans doute compris. En bouturant ses plantes grasses via des tiges ou des feuilles, pas besoin de dépenser d’argent. Pas besoin de dépenser un seul centime d’euro. Pourtant, vous pouvez ainsi avoir chez vous de nouvelles plantes similaires à celles que vous avez et aimez sans doute beaucoup. 

Faire des boutures de plantes intérieures comme la monstera deliciosa

Si vous adorez la monstera deliciosa, sachez que vous pouvez également la bouturer. Pour cela il vaudra mieux avoir une plante suffisamment grande pour ne pas trop changer son esthétique. Si tel est le cas, choisissez une tige avec un nœud. Pour savoir ce qu’est un nœud, voici une photo avec des flèches montrant où vous pouvez couper une tige de monstera faux philodendron (photo issue du blog strawberries.fr) : 

coupure-bouture-monstera-deliciosa-sous-un-noeud

Il convient de couper votre tige sous le noeud. Ensuite laissez sécher la plaie de coupe au minimum plusieurs heures jusqu’à un jour ou deux. La plaie de coupe doit se refermer et cicatriser avant une mise en terre ou mise en eau. Sans quoi le bout de la tige risquera de pourrir. 

Dès que la plaie de coupe est sèche et cicatrisée, mettez-la soit dans de la terre soit dans de l’eau. Arrosez copieusement votre plantation. Patientez plusieurs jours et vous verrez si votre bouture est en eau, des futures racines bien blanches sortir assez vite (sous une semaine à trois semaines en général). 

Si votre bouture est en eau, ne la laissez pas trop longtemps en milieu aquatique. Dès que vos racines font plusieurs centimètres de long, passez la plante en terre. Sans quoi les racines vont trop s’habituer à l’eau et ne tiendront pas une fois dans leur substrat. 

Voici la méthode la plus classique et simple de multiplier une plante d’intérieur et en l’occurrence une plante tropicale. Elle s’applique à de nombreuses plantes du même type et de la même famille. Même si par exemple, ce sera sera pas forcément le cas ni aussi simple pour du piloa peperomioides. 

La monstera deliciosa a des capacités à se multiplier qui rendent les bouturages à la fois simples et magiques. De quoi offrir de belles boutures autour de soi, faites par soi. Sans dépenser un seul euro de sa poche. 

Face à l’inflation, autant dire que beaucoup se tournent vers ces jolies façons de faire entrer la nature chez soi ou d’augmenter le nombre de plantes avec des méthodes aussi naturelles que passionnantes pour aider la nature à grandir. 

Quand on sait que certaines enseignes vendent des pieds de monstera à plus de 40 euros pièces, vous aurez vite saisi combien ce type de multiplication a de l’intérêt ! 

Multipliez vos plantes sans dépenser un seul euro !

Faire des boutures, en plus d’être économique, permet d’apprendre à connaître les plantes et de mieux les entretenir. Alors même si l’idée est à la base de faire des économies, multiplier ses plantes a de nombreux autres avantages et vertus ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *